CONAPAC-RDC

CONAPAC RDC

Message de voeux de M.Methusalem PALUKU MIVIMBA, Président du Conseil d’Administration de la CONAPAC pour le nouvel an 2021

Chers tous,
Il est un devoir sacré pour moi de partager un mot d’encouragement à la fin de tout exercice. C’est ainsi qu’à l’occasion des fêtes de la nativité et de nouvel an 2021 je me permets de présenter mes vœux de bonne santé, de longévité et de prospérité à tous les producteurs agricoles familiaux de la République Démocratique du Congo à qui je réitère ma confiance et mon soutien indéfectible au travail noble qu’ils réalisent tout en insistant sur ce credo: »l’agriculture familiale peut nourrir le Congo si elle est soutenue ».
Je présente également mes vœux les meilleures à toutes les fédérations
provinciales membres de la CONAPAC, et à tous les partenaires techniques et financiers qui soutiennent les actions de la CONAPAC, spécialement nos
partenaires de l’Alliance AgriCongo. Qu’ils trouvent, à travers ce message, tous nos remerciements pour leurs appuis sans faille à la promotion de l’agriculture familiale en RDC.
L’année 2020 qui vient de s’achever aura été une année difficile avec les
contingences imposées par la pandémie de la covid 19. Cette situation a mis à rude les paysans producteurs agricoles qui ont connu de sérieux problèmes dans leur travail par rapport à la liberté de mouvement, à la production, et même par rapport à l’évacuation de la production et à l’accès au marché. Et cela, à la suite de mesures restrictives prises par le gouvernement. Cette pandémie a rogné les économies de plusieurs nations et celle de la RDC n’était épargnée.
J’ai également noté que 2020 a été une année plein de rebondissements et
d’incertitudes sur le plan sociopolitique et sécuritaire. 2020 a été marquée par une insécurité permanente et grandissante notamment à l’est du pays, dans la région de Béni- Butembo où de nombreux paysans agriculteurs ont péri suite aux attaques rebelles. Que les âmes des ces vaillants paysans reposent en paix.

J’ose espérer que la nouvelle année 2021 sera une année de paix mais aussi de lutte et d’engagement d’autant plus que le virus de la covid 19 est là et prend de nouveaux facies pour faire encore plus mal. Nous, paysans producteurs agricoles familiaux ne devrons pas baisser la garde. Nous devons aller aux champs et continuer à lutter pour barrer la route à cette pandémie en respectant toutes les mesures barrières. Sinon, nous allons laisser la famine entrer dans nos maisons et dans notre pays. La CONAPAC, pour ce qui la concerne, ne ménagera aucun effort pour poursuivre ce travail de sensibilisation auprès de producteurs agricoles familiaux.
Je saisis cette occasion pour appeler les paysans producteurs agricoles
membres de la CONAPAC à travailler avec abnégation afin d’achever ensemble les différents chantiers communs. Notamment, celui de la structuration de nos fédérations, lesquelles devront se galvaniser davantage pour devenir des vraies forces économiques respectées et écoutées. Nous devons renverser les tendances afin de pouvoir présenter l’agriculture familiale comme la seule et unique alternative pour gagner le combat contre l’insécurité alimentaire en RDC caractérisée par des importations massives des produits alimentaires.
Au cours de cette année nouvelle, nous allons inexorablement orienter nos
actions sur l’entrepreneuriat agricole et la poursuite du vaste chantier de
plaidoyer que nous menons pour le développement de la législation agricole, sur le financement agricole spécialement sur ce projet d’édit largué en province pour booster le progrès agricole à la base. Car l’agriculture reste une compétence provinciale.
Nous nous attèlerons également à travailler sur le foncier pour permettre aux producteurs agricoles d’obtenir plus de sécurité et plus d’accès à la terre en suivant de très près ce long processus de la reforme foncière qui peine à se terminer. Nous ne cesserons jamais d’accompagner également ce processus qui veut doter la RDC d’une politique nationale agricole car nous pensons que sans une vision claire et des orientations bien définies, le développement de l’agriculture en RDC ne sera qu’un simple slogan.
Je saisis cette occasion pour présenter mes vœux au Président de la République et aussi à tous les acteurs du monde agricole.
Que l’année 2021 soit une année prospère, pleine d’engagement et d’actions.
Une année de succès et de paix. La paix, cette denrée utile pour les
producteurs agricoles familiaux.