CONAPAC-RDC

CONAPAC RDC

CONAPAC : pour un entreprenariat agricole inclusif et durable

La CONAPAC a organisé du 02 au 04 octobre 2023 dans la salle Kundelungu de l’Immeuble administratif Paul Panda, un atelier d’échange d’expériences sur l’entreprenariat agricole inclusif et durable. Cet atelier a réussi à renforcer les capacités des membres de la CONAPAC sur l’entreprenariat et sur l’agriculture durable et inspirer les uns les autres sur les bonnes pratiques et les expériences de l’entreprenariat inclusif. Des pratiques à capitaliser et à mettre dans un livret.

 «’Co-construire une nouvelle orientation de l’entrepreneuriat agricole, tel est le but cette messe nationale à l’issue de laquelle les délégués ont exprimé leur satisfaction pour autant que les trois jours leur ont permis d’être informés sur les opportunités d’affaires et d’investissement offertes par les investisseurs indiens et aussi par la chambre de commerce Kenya-DRC. Ils sont également flattés pour avoir été mis au parfum de conditions d’éligibilité et d’accès aux crédits chez Equity Bcdc Bank et pour avoir appris comment accroitre leurs revenus à travers les NTIC.

Bien plus, des expériences partagées sur la connexion au marché contractuel, la transformation, la pisciculture hors sol ont accaparé l’intérêt des producteurs agricoles qui ont disséqué les grands défis auxquels ils font face pour muter leur structure de l’associatif vers l’économique. Parmi ces défis, il faut citer la connaissance et accessibilité   de cadre juridique l’interne (statut) et à l’externe (les documents légaux) ; les conditions d’accès au crédit agricole ; l’absence des infrastructures agricoles, la standardisation et normalisation des produits agricoles et le renforcement des capacités.

Pour corser la nouvelle vision entrepreneuriale, les délégués à cette rencontre ont défini les grandes filières sur les quelles la CONAPAC peut se concentrer à court, moyen et long terme, notamment pour le court-terme, le piment, le maïs, le haricot. A moyen terme, le haricot, la pisciculture hors sol, le miel et le manioc. Et à A long terme, cacao, café et huile.

Ils ont proposé quelques bonnes pratiques pouvant faire l’objet des discussions futures. Entre autres migrer du modèle associatif vers le modèle coopératif, faire de l’agriculture contractuelle, se structurer en filières agricoles rentables, conformer les organisations membres aux exigences de la loi OHADA, intensifier la pisciculture hors sol et élaborer le plan d’affaire/compte d’exploitation. Ces pratiques devront constituer des thématiques devant faire l’objet des séances de renforcement au bénéfice des exploitants familiaux membres de la CONAPAC.

A la fin, les délégués à cet atelier national ont pris des engagements pour aller vers l’entreprenariat agricole, inclusif et durable tant au niveau des ménages (membres), au niveau des OP (organisations paysannes) , des fédérations ainsi que de la CONAPAC.

Au niveau des ménages (membres), ils ont préconisé la mutation de l’agriculture de subsistance vers l’agriculture du marché (entrepreneuriale). Il faudra organiser et intensifier les ventes groupées des produits agricoles en s’appuyant sur l’agriculture contractuelle.

Les OP devront sensibiliser et former leurs membres sur la nécessité de l’agriculture entrepreneuriale et la mutation de la structure des Asbl en coopérative. Par ailleurs, les fédérations devront s’engager aussi dans la sensibilisation et la formation de leurs membres sur la nécessité de l’agriculture entrepreneuriale. Bien que les fédérations restent des ASBL, elles peuvent créer leurs propres entreprises, rechercher des marchés pour les OP et faire le plaidoyer.

Pour sa part, la CONAPAC devra définir une Politique de développement des filières agricoles, de financements agricoles, de mise en relation des fédérations avec les entrepreneurs. Elle doit également sensibiliser et former des membres sur la nécessité de l’agriculture entrepreneuriale, le plaidoyer.

Notons que cet atelier a été organisé dans le cadre du programme EMPRISE, avec l’appui technique et financier de TRIAS Afrique centrale. La CONAPAC remercie son partenaire TRIAS et, à travers le programme EMPRISE, toutes les Ongs belges du Consortium AgriCongo pour la réussite de cette grande activité nationale qui a réuni au moins plus de quarante-cinq délégués issus des fédérations provinciales membres du Nord Kivu, Sud Kivu, Kongo central, Equateur, Kwilu, Ituri, Tshopo, Mai Ndombe, Sud Ubangi, Kinshasa, Haut Katanga, Lualaba, Kasaï Oriental, Kwango, Lomami, Maniema, Nord Ubangi ont pris part à cette activité.

Emmanuel Kokolo